L’AG du CIIP 2017 : un bon cru ! édito Inter-Peuples n°260, novembre 2017

Publié le :

Une ambiance tonique et chaleureuse régnait lors de cette assemblée qui a réuni une quarantaine de personnes très motivées. Il faut dire que l’année écoulée a été passionnante, plusieurs soirées d’information et de débats autour d’enjeux nationaux ou internationaux : l’Amérique du Sud, le Moyen Orient, le racisme et les discriminations, les 30 ans de l’assassinat de Sankara… Riche aussi de notre participation dans des collectifs permanents, dans lesquels le CIIP prend toute sa place, qui ont permis tout au long de l’année des réalisations avec de nombreux partenaires, notamment le collectif Palestine, BDS, le CTNE (Comité contre la traite négrière et l’esclavage), le collectif du 17 octobre ou la CISEM (Coordination iséroise de solidarité avec les étrangers migrants). Les questions liées à l’accueil, le logement, les droits pour tous les migrant-e-s, nous ont beaucoup mobilisés. Cela s’est traduit par de nombreuses interpellations des institutions : préfecture, conseil départemental, métro, communes de l’agglomération… et par quelques manifestations contre l’extrême droite. En interne, nous avons cette année amélioré notre fonctionnement par une réunion hebdomadaire d’une petite équipe, ouverte aux adhérents. Les réflexions et décisions collectives nous permettent d’être plus et mieux réactif aux sollicitations. Nous avons réalisé 6 dossiers depuis la dernière AG (Yémen, Syrie, Amérique du Sud, Migrants-migrantes, Thomas Sankara, Les marchands de mort). Nous avons amélioré notre site, et augmenté le nombre de visiteurs. Il faut continuer, l’information et la documentation devenant de plus en plus numériques.

L’AG a décidé de plusieurs orientations. Nous continuerons à organiser des événements pour s’informer, comprendre et parfois agir. Les premiers thèmes suivants ont été retenus : les luttes dans le Rif marocain, le Togo, les conséquences catastrophiques des dérèglements climatiques pour les populations pauvres, le peuple sahraoui, les accords économiques internationaux et en 2019 les conséquences des 40 ans de la révolution en Iran. Si l’un de ces thèmes - ou d’autres - vous intéressent, n’hésitez pas. Ici, et plus que jamais, nous développerons des actions de solidarité en direction des migrants, contre les différents racismes, contre les idées de l’extrême droite et de la droite extrême. Et nous soutiendrons les nombreux militants solidaires victimes de fait du "délit de solidarité", comme à la Roya ou à Briançon. L’AG a également convenu que nous ne pouvions pas être indifférents aux offensives impérialistes du gouvernement. Ni aux conséquences de l’intégration des mesures de l’état d’urgence dans le droit commun, contre nos libertés et nos résistances, contre les migrants et les jeunes issus de l’immigration.

Le CA s’est enrichi de plusieurs jeunes (et moins jeunes) membres, ce qui était indispensable. Car même si "on n’est pas fatigué", comme crient souvent les manifestants, nous sommes peu et les tâches sont immenses ! Alors, bienvenue à tous ceux, toutes celles qui ont envie de nous rejoindre !

Editos

AgendaTous les événements