Afrique 50 : l’histoire du premier film anti-colonial français Des massacres de la colonisation aux naufragés des temps modernes

Publié le :

Afrique 50, premier film anticolonial français, réalisé à contre-courant de l’image coloniale de l’époque - il sera censuré pendant plus de 40 ans - est un coup de tonnerre dans le paysage cinématographique français. Dans ce documentaire monté à partir d’images tournées en 1949, René Vautier montre le système de la domination coloniale, sans détour, dans toute sa sauvagerie et son hypocrisie. Une voix-off accompagne les images en noir et blanc : elle accuse, dénonce, sans hésiter à mettre des noms sur les responsables des crimes et de l’exploitation perpétués. Le film a valu à Vautier une année d’emprisonnement.

Afrique 50 {JPEG}La coopérative audiovisuelle Les Mutins de Pangée ont choisi de rééditer ce monument du patrimoine cinématographique français dans un livre-dvd où il est réuni avec le film "De sable et de sang" de Michel Le Thomas qui fait réapparaître Vautier dans un rôle de commentateur ému d’images tournées en 1987 en Mauritanie à Akjoujt, et accompagné d’un livre où René Vautier raconte l’aventure extraordinaire du tournage d’Afrique 50. Un récit trépidant et plein d’humour...
Les compléments vidéo qui accompagnent les films sont à considérer comme des préalables ou des approfondissements nécessaires à la compréhension et à l’appréciation de l’œuvre. Ils permettent en effet de saisir les aspects historiques et contextuels de la production de Vautier, le sens de son parcours biographique, l’inscription de son travail de cinéaste dans l’histoire de l’émancipation et de l’esprit critique, le lien avec aujourd’hui, le système de la dette...
Un livre-film qui amène à réfléchir sur l’héritage et la colonisation et le rôle fondamental du cinéma.

Afrique 50 : l’histoire du premier film anti-colonial français
VAUTIER, René - PARIS : MUTINS DE PANGEE/AGONE, 2013, 130 P. et un DVD avec deux films : "Afrique 50" et "De sable et de sang" et plusieurs entretiens complétés par un texte du même auteur : avec René Vautier "Le point de vue renforcé" ; avec Nicole Brenez, historienne du cinéma ; avec Alain Ruscio, historien de la colonisation ; avec Damien Millet, porte-parole du CADTM France. et "Sarkolonisation : détournement du discours de Sarkozy à Dakar". Illustrations en couleur de l’époque coloniale et galerie de photos de Mauritanie par Michel Le Thomas. Filmographie de René Vautier et Michel Le Thomas

Nos coups de cœur...

AgendaTous les événements