Non à la démolition du 20 galerie de l’Arlequin

Publié le :
  • Rassemblement devant le conseil métropolitain : le collectif contre les démolitions imposées appelle à un rassemblement pour refuser l’approbation de la parodie de concertation qui est à l’ordre du jour du conseil métropolitain :
    Le collectif exige l’arrêt du projet de démolition du logements sociaux du 20 galerie de l’Arlequin et l’ouverture d’une véritable co-construction du projet de rénovation urbaine conforme à la loi Lamy de février 2014.

    Grenoble, Le Forum
    3 rue Malakoff
    devant le siège de la métropole

Le collectif contre les démolitions imposées a choisi de participer au dispositif municipal grenoblois de pétition pour se faire entendre auprès de la mairie concernant leur combat contre la démolition du 20 galerie de l’Arlequin.
La pétition pour voter contre cette démolition est donc en ligne, il faut obtenir 2000 signatures de résidents grenoblois de plus de 16 ans.

Pour rappel, cette démolition c’est :

  • contre la volonté des locataires qui refusent de quitter leurs logements, à bas loyer, de bonne qualité et en bon état.
  • le départ imposé aux locataires du quartier, vers des logements plus chers, ou plus loin vers la périphérie.
  • la perte d’au moins 80, peut-être 190 logements HLM à très bas loyers (rappel : Grenoble est en deçà des 25% de logements sociaux imposés par la loi).
  • un non-sens économique : une réhabilitation (promise depuis des lustres aux locataires) coûterait moins cher qu’une démolition.
  • un bon coup financier pour le bailleur SCIC Habitat (filiale SNI/Caisse des dépôts), qui va se débarrasser gratuitement de locataires pauvres pour construire - en étant subventionné, des logements sociaux à loyers élevés.
  • une farce démocratique : la concertation n’a jamais permis aux habitants de la Villeneuve de se positionner pour ou contre la démolition du 20 galerie de l’Arlequin.

Soutenir le comité des résidents du 10-20 galerie de l’Arlequin, organisés au sein du DAL38, est une nécessité car leur combat est long et difficile (pression du bailleur, des élus, dégradation progressive, arrêt de l’entretien quotidien, expulsions illégales, etc.). Cette pétition est avant tout un outil pour mobiliser et faire entendre leur voix, mais aussi celle de tout.es celles et ceux qui refusent de voir d’autres logements sociaux, garants d’un loyer abordable dans une ville où les prix flambent, disparaitre.

Pour signer la pétition

La Villeneuve appartient à celles et ceux qui l’habitent, pas à celles et ceux qui l’achètent !
La ZAD de Notre Dame des Landes nous a montré que quel que soit l’adversaire et ses moyens, la lutte paye.

Pétitions

AgendaTous les événements

juillet 2018 :

juin 2018 | août 2018