Brésil : L’affrontement de deux modèles de développement agricole juillet 2010

Publié le :

L’agriculture au Brésil est au cœur de nombreux enjeux politiques, socio-économiques, environnementaux et même culturels, mais surtout source de nombreuses inégalités. En effet, la propriété foncière est très inégalement répartie entre les puissants domaines latifundiaires et les petits agriculteurs qui subsistent tant bien que mal sur leurs terres, du moins lorsqu’ils en possèdent. Sur les quatre cent vingt millions d’hectares de surfaces rurales officiellement répertoriées en 2008, 44 % appartiennent à 1,5 % des propriétaires (trente mille fazendeiros), et 57 % à 3,5 % d’entre eux.

Au Brésil on ne recense pas moins de quatre millions de familles de paysans sans terre, occupant illégalement des terres ou campant sur le bord de la route. Leur porte-voix est le Mouvement des sans-terre (MST), qui milite notamment pour l’accès à la terre et organise la lutte contre les grands propriétaires fonciers et les firmes transnationales de l’agrobusiness, implantées depuis peu.

Lire la suite du dossier sur le site de Ritimo

Dossiers en ligne

AgendaTous les événements

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017