Sortir du nucléaire 38

Publié le :

"Solidaire avec les peuples victimes du complexe militaro-industriel atomique"

Présentation de l’association parue dans Inter-Peuples n°188 (Juin 2010)

Le Réseau Sortir du Nucléaire, fédération de 872 associations, s’est donné pour mission de dénoncer les dangers du nucléaire et d’informer sur les alternatives énergétiques. SdN38 est né en novembre 2009 pour informer et agir au niveau local.

Le 12 décembre 2009, dans le cadre de la campagne internationale "Ni nucléaire ni effet de serre", nous avons manifesté à Grenoble afin de démentir ceux qui utilisent la menace du réchauffement climatique pour vendre le nucléaire comme une alternative aux énergies fossiles. En effet, non seulement le nucléaire ne représentera jamais qu’une toute petite partie de l’énergie disponible, mais il crée de nombreux problèmes, qui, eux, concernent la totalité du monde vivant, présent et à venir.
Une autre action a eu lieu le 24 avril, à l’occasion de la commémoration internationale Chernobyl Day et de la Véloparade contre la FrançAfrique organisée par Survie Isère et Un P’tit Vélo dans la Tête.
Il s’agissait (entre autres) de rappeler que la Biélorussie est durablement contaminée, si bien que maladie et pauvreté y sévissent plus que jamais, et que partout les peuples sont victimes du nucléaire.
Au Niger, Areva assèche et contamine le peu d’eau disponible pour l’exploitation de l’uranium.
Dans les Balkans et au Moyen-Orient, les armes à l’uranium appauvri (activité : 40 millions de Bq/kg, période : 4,5 milliards d’années) ont conduit à la dissémination de nanoparticules radioactives soupçonnées d’induire de nombreuses pathologies, notamment chez les nouveaux-nés.
En France, le tout-nucléaire empêche le développement d’alternatives énergétiques plus propres, plus sûres et pourvoyeuses d’emplois bien plus nombreux, plus sains et durables. Le retraitement des déchets occasionne des rejets importants en Mer du Nord.
L’Allemagne est confrontée à d’inquiétantes fuites liées aux déchets radioactifs stockés dans la mine d’Asse.
En Russie, pays vers lequel la France exporte illégalement plus de 1000 tonnes de déchets radioactifs chaque mois (principalement de l’uranium appauvri), des déchets nucléaires de toute nature sont laissés à l’air libre, et contaminent gravement l’environnement.

Le nucléaire est un héritage de la guerre et de la volonté de puissance de quelques chefs d’État, désireux de posséder la bombe atomique. Si nous voulons la paix et la sécurité, sortons du nucléaire !

Rejoignez-nous !

Contact : sdn.isere at gmail.com
Site du réseau Sortir du nucléaire

Organisations nationales

AgendaTous les événements