Syrie, Irak, Palestine : Quel avenir pour les peuples ? Quelles solidarités ?

Publié le :

En Palestine, cet été a été meurtrier. Le gouvernement israélien a bombardé massivement Gaza. L’opération "bordure protectrice" a fait plus de 2000 morts parmi les civils palestiniens. L’État d’Israël continue de coloniser à Jérusalem, en Cisjordanie et a imposé un blocus criminel contre Gaza. Les dirigeants israéliens préparent le terrain à de nouvelles interventions militaires. Ils cherchent à empêcher toute solution de paix durable fondée sur la justice et l’autodétermination du peuple palestinien.

En Irak, les interventions des Etats Unis et de leurs alliés en 1991 et de 2003 ainsi que les ingérences et guerres d’influences entre les puissances régionales (Arabie Saoudite, Qatar, République Islamique d’Iran, Turquie, Israël...) ont pris en otage et paupérisé les populations et fait exploser l’État. L’émergence, la montée en puissance de DAESH, organisation d’abord soutenue par les monarchies du Golfe et la Turquie, alliées des Etats-Unis et des pays européens, renforcent l’instabilité sociale, politique et l’état permanent de guerre. Les mêmes combattent férocement les aspirations démocratiques et révolutionnaires qui s’expriment dans la région depuis
le début des soulèvements populaires en 2011.

La nouvelle intervention de la dite "coalition internationale" ainsi que les bombardements effectués par les USA et leurs alliés (dont la France de François Hollande) annoncent déjà une guerre longue et couteuse pour les populations. Ces bombardements n’empêchent ni les massacres ni l’exode massif et désespéré d’Irakiens et de Kurdes qui tentent d’échapper à DAESH. Les puissances occidentales font la guerre, comme toujours pour défendre leurs intérêts et surtout pas les oppositions démocratiques et les aspirations légitimes des populations.

En Syrie, Bachar el Assad, toujours en place, semble redevenu fréquentable pour nos gouvernants malgré les crimes qu’il a commis contre les populations syriennes. Les kurdes qui résistent à l’offensive de DAESH ont été abandonné par les grandes puissances et la Turquie. Les peuples de Syrie qui affrontent une double terreur, celle du régime Assad et de "l’État Islamique" réclament des armes efficaces plutôt que des bombardements aveugles. Ils ont besoin de notre solidarité !

Quel avenir pour les peuples du Moyen-Orient ? Quelle solidarité ? Quelle est le rôle des grandes puissances et de la France ? Comment s’opposer à cette nouvelle intervention militaire des grandes puissances ? Comment soutenir la lutte du peuple palestinien pour la reconnaissance des ses droits nationaux ? Pouvons-nous soutenir les luttes légitimes des peuples de Syrie et d’Irak ? Et comment ?
Débattons-en !

NPA Isère

Agenda solidaire

AgendaTous les événements

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017