Nuestra America (Notre Amérique)

Publié le :

"Nuestra América" (Notre Amérique) vient d’être créée le 17 octobre dernier comme association de solidarité avec les peuples d’Amérique latine qui s’organisent et luttent pour leur émancipation, du sud du Rio Grande à la Terre de Feu.

Nuestra America reprend l’histoire et l’expérience des associations :

  1. ASPAC (Association de Solidarité avec les peuples d’Amérique Centrale), créée en 1982, à partir de comités de solidarité avec les luttes au Salvador, au Guatemala et au Nicaragua, en particulier après le triomphe de la révolution sandiniste nicaraguayenne le 19 juillet 1979,
  2. Collectif pour Cuba : créée en 1992 pour amplifier la solidarité avec le peuple cubain après la chute du bloc de l’est et le renforcement du blocus étasunien,
  3. et celles du Collectif de soutien à l’ALBA-TCP, l’Alternative (puis Alliance) Bolivarienne pour les Peuples de notre Amérique-Traité de Commerce des Peuples, créé en 2005, pour contrer la désinformation des grands médias sur ce qui se passait dans les pays faisant partie de l’ALBA (Cuba, le Venezuela, la Bolivie, l’Equateur, le Nicaragua, ainsi que des îles anglophones de la Caraïbe) et promouvant solidarité, complémentarité, justice, respect et coopération entre les peuples.

Ainsi, "Nuestra América" poursuit le soutien à deux projets :

  1. médiCuba-Europe : soutien au système de santé cubain par l’achat de matières premières et l’aide technologique pour la fabrication de médicaments sur place et soutien à la recherche médicale de pointe (via le CIM, Centre d’Immunologie Moléculaire : vaccins, recherche sur le cancer, etc.).
  2. ’’Propuesta Tatu’’ (Proposition Tatu, Tatu était le nom du Che quand il était dans la guérilla au Congo) en Argentine : à l’initiative de médecins argentins bénévoles, anciens boursiers formés à Cuba à l’ELAM, l’Ecole Latino-Américaine de Médecine, c’est un projet sur la santé construit avec les habitants, selon l’éthique de la médecine communautaire fondée sur la prévention et l’éducation populaire (promoteurs de santé) et sans but lucratif, pour soigner la population de bidonvilles du grand Buenos Aires et permettre aussi un développement plus large (alphabétisation, formation, culture, loisirs, organisation, ...). C’est Jaime Pérez, l’ami décédé l’été dernier, qui avait fait connaître ce projet aux Grenoblois.

L’association est ouverte à tous, personne ou organisation ; elle travaille en synergie et partenariat avec toute autre organisation ayant les mêmes principes et objectifs, localement, en France et dans d’autres pays.

Contact  : Nuestra América - Maison des Associations - 6, rue Berthe de Boissieux
38000 Grenoble
nuestramerica38 chez gmail.com

Article paru dans Inter-Peuples n°232, janvier 2015

Organisations locales

AgendaTous les événements

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017