Solidarité avec la Grèce – Démocratie en Europe

Publié le :
  • Manifestation en solidarité avec le peuple grec qui se bat contre les dictats d’étouffement économique imposés par une Europe autoritaire.
    Exigeons une autre union européenne, la dérive anti-démocratique doit cesser. Il ne faut plus rester témoin muet et terrorisé de la néo-colonisation d’un pays-membre sous le couvert de l’orthodoxie budgétaire !

    Contre l’austérité - Pour une Europe démocratique !

    à l’initiative des Grecques et Grecs de Grenoble - gregrecs.wordpress.com

    Grenoble, Félix Poulat

Mais qu’est-ce qui se passe en Grèce ?
Depuis 2010 un ensemble de mesures de récession (appelé aussi Mémorandum) est imposé en Grèce, sous prétexte de diminuer la dette du pays. Ces mesures n’ont pas seulement aggravé la dette mais elles ont également eu comme résultat la débâcle des structures sociales, l’étouffement du marché, le gel de l’entrepreneuriat mais surtout une baisse de la qualité de vie des habitants au point de parler d’une crise humanitaire.

Comment ont réagi les grec.que.s à cette situation ?

Après cinq ans de faillite financière et sociale, ils ont amené au pouvoir un parti de gauche qui a promis la fin de l’austérité. Ce nouveau gouvernement, après cinq mois de négociations pour trouver une solution viable, a énoncé un référendum comme réponse à l’intransigeance des dirigeants européens. Le peuple grec s’est fièrement opposé à un nouvel pacte d’austérité en votant à 61% contre.

Qu’est-ce que l’U.E. a fait par la suite ?
L’Union Européenne avec les technocrates de la Banque Centrale Européenne, du Font Monétaire International ainsi qu’avec des instances sans légitimité démocratique comme la Commission et l’Eurogroup, ont décidé d’imposer l’isolement politique et la prostration économique du peuple grec, en proposant un dilemme sans issue : soit la sortie désordonnée de l’U.E. soit la continuation d’une austérité encore plus dure. Ainsi ils ignorent la décision du peuple et ils suppriment la souveraineté d’un Etat membre.
Au cours de la semaine passée il est devenu encore plus clair que l’U.E. est un instrument de production des colonies de dette, qui brandit les sanctions contre la Grèce pour continuer l’enrichissement du centre au détriment des pays de la périphérie. Des pareilles politiques ne profitent qu’aux forces de l’extrême droite qui voient leur influence monter partout en Europe.

Grecques et grecs, nous avons contré nos peurs en votant contre l’austérité mais l’Europe nous a tordu le bras. Nous avons voté pour une Europe de solidarité, une Union des peuples !
Solidarité avec la Grèce ! Démocratie en Europe !

Agenda solidaire

AgendaTous les événements