Forum social mondial de Tunis (26-30 mars)… Quels enjeux ?

Publié le : , par  CIIP

édito mars 2013

Le Forum Social Mondial de Tunis (FSM) du 26 au 30 mars 2013 devrait être un moment fort de convergence des mouvements sociaux et citoyens du Maghreb, d’Afrique en général, d’Asie, du Moyen-Orient, des Amériques, d’Europe. Un forum exceptionnel, auquel 3 000 organisations se sont inscrites, et où 1600 ateliers seront proposés, qui se déroule dans le pays où a germé le "printemps arabe" mais aussi où l’assassinat d’un militant - Chokri Belaïd - engagé à fond pour une Tunisie démocratique et solidaire confère à ce Forum une gravité très particulière.

Que ce soit en Tunisie, au Maroc, en Égypte et dans bien d’autres pays arabes les Islamistes essaient d’imposer une vision religieuse et sectaire de la société, mais les citoyen-ne-s de ces pays ont une conscience aigüe de leur autonomie et de leurs droits et nous nous devons de les appuyer dans leur quête d’une société plus juste et apaisée.

Ce FSM devrait permettre aux mouvements sociaux, à partir de leur vécu, de leurs pratiques, de leurs revendications de confronter leurs appréciations de l’évolution de l’état du monde. Malgré la profondeur de la crise, tant au sud qu’au nord ou à l’est, la bourgeoisie financière reste aux commandes de notre monde et la logique dominante reste la recherche obsédante du profit, la financiarisation, le creusement dramatique des inégalités. Mais la mondialisation est aussi celle des résistances et des luttes, et les contradictions augmentent.

Notre conviction, qui est surtout celle des mouvements sociaux : la lutte contre le capitalisme sauvage et ses clients est une partie intégrante de la lutte de l’humanité contre la marginalisation, l’exclusion et l’appauvrissement. Une lutte qui est d’abord celle des citoyens qui essaient partout de faire émerger des communautés équilibrées et cohérentes, fondées sur une répartition équitable des richesses, le droit des peuples et des régions de participer aux prises de décisions, de choisir leurs destins, de rendre enfin réelle la satisfaction universelle des besoins fondamentaux : alimentation, santé, éducation, travail, accès à l’eau et à l’énergie… Seule une mobilisation populaire et associative contre le modèle dominant de développement et contre ce système sauvage et prédateur qui appauvrit et marginalise les deux tiers de l’humanité pourra permettre de faire émerger un "autre" monde.

Ce Forum social mondial doit permettre l’expression de ces mobilisations et de ces expériences alternatives : un moment intense de rencontre, d’expression, d’échanges, de fécondations réciproques.
Nous sommes cinq membres du CA du CIIP à nous rendre à ce Forum, avec d’autres militants grenoblois. Nous comptons bien proposer à notre retour une restitution de ce foisonnement, de ces expressions diverses et multiples, des expériences et des luttes qui se seront largement exprimées. L’aspiration à un autre monde est plus que jamais actuelle et vivante… nous espérons bien le vérifier à Tunis !

Editos

AgendaTous les événements