Pour la levée de l’état d’urgence - Pour le rétablissement de nos libertés démocratiques

Publié le : - Date de modification :

Le Centre d’Information Inter-Peuples, face aux atteintes gravissimes aux libertés démocratiques que provoquent l’instauration de l’état d’urgence et toutes les mesures liberticides qui sont prises les unes après les autres, a décidé de proposer à toutes les organisations démocratiques associatives, syndicales et politiques de la région grenobloise de s’associer à un appel à rassemblement (sans défilé sur la voie publique) ce mardi 15 décembre à 18H à Félix Poulat- Grenoble, et à tous et toutes les citoyen-ne-s de l’agglomération grenobloise de venir à ce rassemblement.

Après les assassinats barbares commis le 13 novembre, François Hollande et le gouvernement de Manuel Valls ont décidé "l’état d’urgence", présenté par les sommets de l’Etat comme la réponse à la terreur, à la peur et au désarroi répandus dans le pays, comme la mesure adaptée "pour combattre les terroristes" et "protéger les Français" comme condition de la "sécurité, la première des libertés".

A leur demande, les 19 et 20 novembre, l’assemblée nationale puis le Sénat, ont à l’unanimité des groupes politiques qui la composent (à l’exception de six députés qui ont voté contre ; et l’abstention de six sénateurs) ont voté la prolongation de l’état d’urgence et aggravé les dispositions liberticides de la loi de 1955 qui date de la guerre d’Algérie.

Avec l’état d’urgence, ce sont en réalité les libertés de tous/toutes qui se trouvent dangereusement restreintes et menacées.

Ainsi tout individu peut être suspecté en fonction "de son comportement". Il peut se voir délivrer une "assignation à résidence" avec obligation de pointer auprès de la police jusqu’à 3 fois par jour et interdiction d’aller et venir…

Les "perquisitions administratives" deviennent la règle et relèvent des préfets, en dehors de tout cadre judiciaire !

Sans oublier la mise sous contrôle d’internet et des communications téléphoniques…

Gravissime  : le pouvoir se réserve le droit d’interdire tout rassemblement sur la voie publique ou toute manifestation sur la voie publique, voire de "dissoudre les associations ou groupements de fait qui participent, facilitent ou incitent à la commission d’actes portant atteinte grave à l’ordre public".

Des milliers de citoyen-ne-s, de très nombreuses organisations associatives, syndicales et politiques ont d’ores et déjà dénoncé ces atteintes gravissimes à nos libertés et à la démocratie.
Nous citoyen-ne-s, organisations associatives, syndicales, politiques de l’agglomération grenobloise nous nous joignons à toutes ces protestations et appelons à un rassemblement ce mardi 15 décembre 2015 à 18h., Place Félix Poulat- Grenoble

A l’appel de : AC ! contre le chômage, ACIP-ASADO, AIAK (Association iséroise des Amis des Kurdes), Alternative libertaire Grenoble, Attac 38, CADTM, CASUP France, Centre d’Information Inter-Peuples, Comité de soutien aux réfugiés algériens, Comité Traite Négrière/Esclavage, Ensemble Isère, Femmes Egalité, Iran Solidarités, La Patate chaude, Ligue des Droits de l’Homme Grenoble-métropole, Lutte Ouvrière, Maroc Solidarités citoyennes, Mouvement de la Paix, NPA 38, Parti de Gauche 38, PAS 38, PCOF, PRCF, Rasl’Front Isère, RESF Fontaine, Solidaires, Solidaires Etudiant-e-s, SDN 38 (Sortir du Nucléaire), Survie Isère, UD CGT

Agenda solidaire

AgendaTous les événements