Halte à la chasse aux Roms : des dizaines de Roms remis à la rue ! Communiqué de la CISEM

Publié le : , par  CISEM

Environ une soixantaine de Roms, essentiellement des familles avec enfants, survivaient depuis plusieurs mois dans un bidonville rue Flaubert à Grenoble, chassés pour la plupart de divers camps, dont celui d’Esmonin. Un incendie survenu le 28 décembre a détruit un tiers de leur bidonville, ce qui a amené la Ville de Grenoble et la Préfecture à proposer provisoirement des chambres d’hôtel : seulement quelques nuits de la part de la Préfecture, une durée indéterminée pour le CCAS de Grenoble. Face à cette partielle remise à la rue, dont la Préfecture est responsable, et en l’absence de proposition d’hébergement, ces familles, excédées, très en colère, ont décidé de réintégrer leur bidonville de la rue Flaubert, dans des conditions toujours aussi précaires.

La CISEM, qui se bat depuis des années avec d’autres collectifs pour que le droit inconditionnel à un Toit soit enfin reconnu dans les faits, tient à rappeler que l’on recense dans l’agglomération grenobloise au moins 2 000 personnes sans hébergement ni logement, souvent à la rue, et que pour cet hiver 2015-2016 seulement 325 places d’hébergement ont été proposées par la Direction départementale de la Cohésion ( !) sociale, émanation de l’État… jusqu’au 31 mars. Nous n’avons cessé d’interpeller l’État via la Préfecture, la METRO, le Conseil départemental, les communes pour que ces institutions se concertent et adoptent enfin un plan volontariste d’hébergement à court, moyen et long terme. Même si nous n’oublions pas que l’État est le premier responsable de cette situation inhumaine et indigne. D’autant plus que ce ne sont pas les terrains, les bâtiments et les logements vides qui manquent ! Il est insupportable que dans un pays riche comme la France des milliers de personnes et de familles, avec enfants souvent très jeunes, soient exclues du droit fondamental à un hébergement et à un logement dignes. Nous n’aurons de cesse d’être aux côtés de ces centaines de personnes et familles à la rue et d’exiger un toit pour tous et toutes.

CISEM - Coordination iséroise de solidarité avec les étrangers migrants
6 janvier 2016

Agglomération grenobloise

AgendaTous les événements