Les résistances françaises à la guerre d’Algérie Parlons un peu de notre culture de résistances …

Publié le : , par  Marc Ollivier

Cette soirée-débat a pris place dans le contexte du 50ème anniversaire de la fin de cette guerre d’Algérie, qui elle-même a mis un terme à 132 ans de présence militaire française dans ce pays. Elle a été consacrée au souvenir des principales formes de résistance qui se sont manifestées en France, entre 1954 et 1962, pour tenter de s’opposer, puis de mettre un terme à ce conflit cruel et meurtrier, dont les conséquences douloureuses se font toujours sentir dans notre pays..

Les organisateurs de cette soirée étaient

  • le Centre d’Information Inter-Peuples (CIIP) dans le cadre de son programme « démocrates algériens et français, quelles mémoires et quels espoirs partager ? »
  • l’association « Alterégaux 28 » de Seyssins, support de la quinzaine interculturelle « Octobre 2012, contre les discriminations et pour la fraternité ».
  • La Ligue des Droits de l’Homme et l’association « Algérie au cœur » ont apporté leur soutien à cette initiative.

Avec ce débat et les autres évènements qui l’ont précédé et qui l’ont suivi, les organisateurs ont souhaité faire de la commémoration de ce 50ème anniversaire « un point d’appui essentiel pour comprendre l’histoire de l’Algérie et de la France depuis un demi-siècle, l’évolution des relations entre nos deux peuples, et le rôle qu’ils pourraient jouer dans l’avenir. »

Tramor QUÉMENEUR, historien auteur d’une thèse et de plusieurs articles et ouvrages sur cette guerre, a présenté l’exposé introductif aux débats avec le public, qui ont été animés par Marc Ollivier.

Une table de presse proposait un choix d’ouvrages concernant le thème de la soirée.

Nous vous invitons à écouter l’exposé introductif de Tramor QUEMENEUR :

Algérie : 50e anniversaire de l’indépendance

AgendaTous les événements

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017