Mardis contre la françafrique

Publié le : - Date de modification :
  • avec Eloïse Maulet, organisatrice Cameroun internationale au sein de l’association ReAct (Réseaux pour l’action transnationale), et responsable de la campagne contre les accaparements de terres par le groupe Bolloré et Socfin
    Le ReAct s’appuie sur des outils du community organizing pour renforcer le pouvoir des acteurs affectés par des multinationales et s’organiser à l’échelle internationale pour lutter contre leurs abus. Eloïse nous parlera dans ce cadre des différents niveaux de travail du ReAct, en local avec les communautés locales, les travailleurs et sur l’alliance internationale des riverains des plantations de palmiers à huile et d’hévéas de Socfin/Bolloré.

    Grenoble, MNEI
    5, place Bir-Hakeim

  • Rappel historique, point sur la politique menée par la France à l’égard de ce pays et focus sur la situation dans la région du Pool.

    Grenoble, MNEI
    5, place Bir-Hakeim

  • Aboubacar Lalo fera un petit exposé sur le contexte sécuritaire de la bande sahélienne avec un focus sur les attentats au Burkina faso et sur la situation au Mali et au Niger.

    Comme d’habitude, boissons et mets à partager, emmenés par ceux qui le désirent

    Grenoble, MNEI
    5, place Bir-Hakeim

  • Un "Mardi contre la Françafrique" pleinement dédié à l’actualité de la Kanaky—Nouvelle-Calédonie, suite au référendum qui s’est tenu le dimanche 4 novembre.
    Quels étaient les enjeux de ce référendum, peu médiatisé ? Que va-t-il se passer maintenant : l’après-référendum suite à la victoire du "NON" ?
    Plus largement ce sera l’occasion de faire le point sur l’histoire de 160 ans de colonisation et de luttes pour l’indépendance, aux côtés de Mathieu Lopes (militant à Survie et membre du groupe de travail sur la Kanaky) et des militants du FUIQP.

    Afin de continuer les échanges de façon informelle autour d’un verre à partir de 21h30, chacun.e est invité.e à amener quelque chose à boire ou à grignoter, et à partager : merci d’avance !

    Org. Survie 38 en partenariat avec le Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires (FUIQP)

    Grenoble, MNEI
    5 place bir hakeim

  • En présence du journaliste Ibrahima Barry qui nous fera le plaisir d’introduire la soirée par un exposé reprenant l’historique de l’histoire de la Guinée sous le prisme des relations françafricaines. L’exposé sera suivi d’un débat avec la salle.

    Pour conclure la soirée, nous ferons comme d’habitude un point de décryptage des actualités françafricaines et terminerons la soirée autour d’un petit apéro dînatoire partagé.

    Grenoble, MNEI
    5 Place Bir Hakeim
    Tram C, arrêt hôtel de ville et A, arrêt Verdun-préfecture

  • Projection-débat : "Cotton Connection" relate les mobilisations de cotonculteurs burkinabè contre le coton OGM, une histoire de ces David burkinabè contre le Goliath Monsanto. Le film fait d’le lien avec les questions de souveraineté alimentaire et de politiques agricoles locales, puisqu’il explique que les cotonculteurs font du coton par obligation, le riz ou d’autres cultures vivrières n’ayant pas suffisamment de débouché...

    Grenoble, MNEI
    place Bir-Hakeim

  • Conférence-débat "Cameroun g : uerre civile, répression généralisée... et mobilisations de la jeunesse",
    avec Michèle Abé, coordinatrice d’un réseau camerounais d’organisations de jeunesse
    et Thomas Borrel, porte-parole de l’association Survie, auteur du rapport "Coopération militaire et policière en Françafrique" (mars 2018)

    Que se passe-t-il au Cameroun ? Pourquoi la guerre qui y fait rage passe-t-elle inaperçue dans ce pays, qui a pourtant des liens étroits avec un régime en place depuis plus de 36 ans ? Et comment comprendre l’arrestation de plus de 200 personnes, fin janvier 2019, dont le tort était d’avoir participé à une manifestation contestant les résultats d’une "élection" présidentielle qui n’en avait que le nom ?

    A partir de 21h30, poursuite des échanges de façon plus informelle autour d’un verre. Si vous le souhaitez, vous pouvez apporter quelque chose à boire ou à grignoter et à partager !

    Grenoble, MNEI
    5 place Bir Hakeim

  • A l’occasion de la commémoration de cet événement majeur, retour sur le rôle de la France, et sur le soutien multiforme qu’une partie de l’appareil d’état de notre pays a apporté aux extrémistes rwandais, avant, pendant et après le génocide.

    Table de presse regroupant des ouvrages et de la documentation sur ce sujet.

    Pour plus d’informations sur la campagne de Survie au niveau national et pour lire les dossiers consacrés au Rwanda : https://survie.org/

    A partir de 21h, poursuite des échanges de façon plus informelle autour d’un verre. Si vous le souhaitez, vous pouvez apporter quelque chose à boire ou à grignoter et à partager.

    Grenoble, MNEI
    5 place Bir Hakeim

(In-) Formations mensuelles de Survie Isère (site web)

Agenda solidaire

AgendaTous les événements