Pour le droit aux logements ! Le 16 Juin à la Villeneuve, défendons nos logements !

Publié le : - Date de modification :
  • Invitation à une après midi festive pour fêter l’imposition d’un débat au conseil municipal concernant la démolition ou non du 20 galerie de l’Arlequin.
    Ce sera aussi l’occasion de discuter ensemble aux attaques massives contre le logement (loi ELAN, baisse des APL, spéculation immobilière et foncière, programme de rénovation urbaine, etc.)

    Grenoble, Parc de la Villeneuve
    derrière le 20 galerie de l’Arlequin.

Appel à toutes les organisations et individus à signer ce texte d’appel pour faire du 16 Juin 2018, une grande journée de mobilisation contre les démolitions imposées et pour la défense des logements.
Envoyer vos signatures à collectifcontrelesdemolitions chez gmail.com

Le 16 Juin à la Villeneuve, défendons nos logements !

Droit à la ville : une lutte plus que jamais d’actualité

50 ans après la publication du Droit à la ville, la question de la place des habitants dans la prise en main de leurs conditions de vie et de leur environnement urbain reste plus que prégnante. De nombreux quartiers sont concernés par des processus de gentrification, de spéculation immobilière, de financiarisation ou de rénovation urbaine entrainant l’éviction des classes populaires du centre vers les périphéries des métropoles. Face à ces dynamiques d’exclusion urbaine, des luttes d’habitant.es s’organisent, multipliant les initiatives et les résistances.

La Villeneuve contre les démolitions

C’est le cas du quartier de la Villeneuve de Grenoble, où des habitant.es sont confronté.es depuis dix ans à un projet de rénovation urbaine (ANRU) descendant et écrasant. Malgré une forte résistance des locataires des immeubles concernés, ce projet prévoit toujours la démolition de leurs logements sociaux de très bonne
facture et parmi les moins chers de la ville, situés dans un quartier apprécié par ses habitants.

Il faut savoir qu’à Grenoble, 15.000 personnes sont en demande d’un logement social, et plus de 3500 sont sans domicile. Détruire des logements sans en reconstruire le même nombre au même niveau de loyer est une des aberrations dénoncée par les locataires du 10-20 galerie de l’Arlequin.

Ce projet ANRU est antidémocratique. D’un côté, l’ANRU fixe les conditions de son financement, contraignant les élus locaux, et d’un autre elle laisse les collectivités mener une concertation sans conviction, inefficace et sans souci de transparence.
Les élus locaux, pour leur part, font preuve au pire de cynisme et d’hypocrisie ou au mieux d’impuissance, avouant tantôt un aveuglement, tantôt des arrangements bien en amont de tout processus démocratique. Tout est fait pour masquer l’inacceptable : les projets de démolition visent à chasser les pauvres du quartier, augmenter les loyers, faire de la place pour attirer de nouvelles populations et satisfaire les appétits des grands groupes du BTP.

Pourtant la lutte paye et à ce jour, les locataires des immeubles menacés bénéficient du soutien de 2000 pétitionnaires et ont ainsi arraché le droit à un "débat municipal" où ils pourront s’exprimer contre le projet de démolition.

Penser globalement, agir localement : défendons nos logements et nos quartiers

Qu’il s’agisse de la politique de rénovation urbaine, ou plus récemment de la Loi ELAN, nous faisons face aujourd’hui à la déstructuration du logement social et à l’aggravation de la situation sociale notamment dans les quartiers populaires.

Puisque cette situation ne concerne pas que Villeneuve mais de nombreux autres quartiers, il nous apparaît vital d’articuler nos luttes locales et nationales. Forts de la campagne contre les démolitions, nous appelons à élargir et à amplifier la mobilisation en participant à une journée de portée nationale le 16 juin 2018 intitulée
"Défendons nos logements !" qui se déroulera dans le parc de la Villeneuve. L’objectif est de peser de tout notre poids deux jours avant le débat sur la démolition du 10-20 galerie de l’Arlequin au conseil municipal de Grenoble et de créer un rapport de force favorable pour faire reculer ce projet néfaste.

Nous appelons tous les réseaux à participer à la journée "Défendons nos logements !" et à lui donner un maximum de visibilité.
Solidarité entre et avec les habitant.es des quartiers populaires en lutte !

Premiers signataires : Collectif contre les démolitions imposées, Droit au Logement 38, Atelier Populaire d’Urbanisme, Association Planning, Coordination nationale Pas Sans Nous, APPUII, Centre d’Information Inter-peuples (CIIP), Madame Rutabaga, Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté, Groupe d’Action "Les lanceurs de Tuiles", le Patio Solidaire, Monique Dental (Réseau Féministe "Ruptures"), Anne Maou-Lescieux (Roubaix), Arthur Thomas (Grenoble), Nassim SIdhoum (Roubaix), Sylvain Adam (Appuii, IDF), Pierre Gineste (IDF), Neiva Vieria Da Cunha (Brésil), Annie Pourre (Paris), Fonty Nicolas (Just Map), Barbara Lipietz (Just Space), Irene Valutullo, Olivier De Sainte Marie (Apu Fives) et Virgine Rachmuhl (Gret), Thomas Haus (Paris), Marie Brinon (architecte), Hayat Loukili, Michelle Cambon, Odile Helier...

Envoyer vos signatures à collectifcontrelesdemolitions chez gmail.com

Agglomération grenobloise

AgendaTous les événements