Défendons nos logements !

Publié le :
  • En 2013, le Conseil municipal de Grenoble a donné des droits à construire pour deux opérations immobilières à la SCIC-Habitat en échange de la réhabilitation du 10-20 galerie de l’Arlequin.
    Aujourd’hui, le bailleur a fait construire 65 logements sur les terrains obtenus, a même reçu une nouvelle subvention de 100 000 € en 2014, mais n’a toujours pas respecté son engagement de réhabiliter les 191 logements du 10-20 galerie de l’Arlequin !

    La Ville de Grenoble doit obliger la SCIC-Habitat à honorer sa part du contrat : Réhabiliter le 10-20 galerie de l’Arlequin !

    Rassemblement à la Mairie de Grenoble lundi 9 juillet à 17h.

    A l’appel du Collectif contre les démolitions, résidents 10/20 Arlequin, DAL 38

    Grenoble, l’Hôtel de Ville
    bd Jean Pain

Après les conférences de presse, deux pétitions, les rassemblements/interventions aux conseils municipaux et métropolitains, les manifestations devant le siège du bailleur, la marche pour un logement pour tous, le combat (pas terminé) contre le protocole de délogement des locataires, la journée festive à la Villeneuve, le débat en direct au conseil municipal, le recours juridique contre la concertation réglementaire... et le soutien de deux mille pétitionnaires, dont l’écrasante majorité locataires HLM, mais aussi de nombreuses organisations (associations, collectifs, syndicats) locales, d’universitaires, d’architectes, de journalistes, d’autres collectifs en France en lutte contre les démolitions : La lutte continue !

Nous, Résidents Arlequin, DAL 38, Collectif contre les démolitions, appelons à poursuivre la mobilisation contre la démolition du 10-20 galerie de l’Arlequin en se rassemblant le lundi 9 juillet à partir de 17h devant le conseil municipal.
Nous exigerons de la mairie de Grenoble qu’elle applique sa propre loi, et impose la SCIC la réhabilitation qu’elle doit réaliser depuis 2013, en échange de quoi elle a a pu faire construire 65 logements et obtenu une subvention de 100 000 euros en 2014, sous l’actuelle majorité.
Le maire doit obliger la SCIC à réhabiliter, comme prévu par le contrat encore en vigueur !

Le 9 juillet est en plus une date cruciale pour la lutte, car deux jours plus tard, le maire va à Paris pour présenter le projet de démolition devant l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine le 11 juillet : il est impératif de le faire céder afin qu’il ne négocie pas contre le souhait des locataires encore sur place et des pétitionnaires.

Venez nombreuses et nombreux au rassemblement devant le conseil municipal de Grenoble, et partagez l’info au maximum !

Contre les démolitions des logements sociaux ou leur vente, contre les expulsions, contre la loi ELAN, pour la réquisition

Agenda solidaire

AgendaTous les événements

septembre 2018 :

août 2018 | octobre 2018