Vélorution iséroise avec Alternatiba !

Publié le : , par  Philippe Savoye

Alternatiba a l’accent basque ! En effet cette association a été fondée à Bayonne en 2013, créant le "village des alternatives climatiques". Deux constats sont à la base de sa constitution. D’un côté le réchauffement climatique s’accélère, touche dès à présent les populations les plus pauvres de la planète et, à moyen terme, menace les conditions de vie sur Terre ; pour ces citoyens, il est essentiel d’agir dès à présent avant que les dérèglements environnementaux deviennent insupportables. Par ailleurs, les alternatives au changement climatique et à la crise énergétique existent. Des solutions concrètes, des initiatives multiples se développent aux quatre coins de l’Hexagone portées par des groupes de citoyens : l’association souhaite les mettre en évidence, sensibiliser en un élan positif, "rouler vers un futur plus joyeux", autour du slogan "changeons le système, pas le climat !"

Un Tour de France

Après un premier rassemblement bayonnais en octobre 2012 où plus de 10 000 personnes participent joyeusement au village, rapidement des regroupements locaux fleurissent un peu partout en France. Grenoble ne fait pas exception. Fort de cet engagement citoyen décentralisé, Alternatiba conçoit un Tour de France pour aller à la rencontre des habitants et "bâtir ensemble les chemins qui permettront aux alternatives de devenir des normes".

Le 9 juin, le Tour de France (moins médiatisé que celui des professionnels cyclistes) est parti de Paris, pour 5.800 km en tandems 3 et 4 places. 200 étapes à travers la France et les pays frontaliers marqueront son passage. L’arrivée est prévue le week-end des 6 et 7 octobre à Bayonne.

Alternatiba 2018 : étape iséroise

Cette année, plusieurs villes iséroises accueillent une étape pour un moment de rencontres, de partages, d’échanges : Saint-Antoine l’Abbaye, La Côte Saint-André, La Tour du Pin, etc. Grenoble offre l’opportunité d’associer l’étape à l’université d’été "solidaire et rebelle" des mouvements sociaux et citoyens. Synergie des débats où les valeurs fondamentales sont partagées par un public venu de la France entière. Après une "vélorution" de Fontaine au parc Paul Mistral, l’ancien anneau de vitesse offre un rassemblement convivial, le partage de moments chaleureux, de la musique. Les slogans foisonnent :

  • tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin…
  • On ne règle pas un problème en utilisant le système de pensée qui l’a engendré (Einstein)…
  • Un sourire coûte moins cher que l’électricité, mais donne autant de lumière (abbé Pierre)…
  • Faites le bien, par petits bouts, là où vous êtes, car ce sont tous ces petits bouts de bien, une fois assemblés, qui transforment le monde (Desmond Tutu)…

Une soirée qui se poursuit au cœur d’un débat : "Climat est-ce déjà trop tard ? Alternatives et résistances pour agir concrètement".

Le midi le Tour de France a fait étape à Pontcharra, plus précisément aux "Granges des Toits liés", un habitat groupé intergénérationnel, symbole fort du "vivre ensemble", accueilli par une dizaine d’associations et de nombreux habitants du secteur. Plusieurs dizaines d’entre eux firent les derniers kilomètres de l’étape avec l’équipe permanente d’Alternatiba. Rencontre joyeuse de sensibilisation, d’échanges associatifs, autour d’un repas partagé, d’ateliers, d’expositions. Moments de grande simplicité où rayonnent les échanges, l’authenticité de réponses concrètes participatives et collectives qui se nourrissent de l’apport de chacun-e.

Alternatiba 2018 : Repas partagé à Pontcharra

Edgard Morin, parrain de ce grand rassemblement à la fois empli de sagesse et festif précise :

"Ne nous trompons pas d’enjeu : il s’agit bien d’un changement de civilisation qu’il nous faut amorcer, d’une métamorphose de nos modes d’être à la nature, aux autres et à soi. Cette lutte d’ordre citoyenne, démocratique, économique mais également poétique se joue à toutes les échelles, de part une conjugaison des initiatives locales vers une conception globale de ce que doit être notre transition vers une société soutenable, solidaire et conviviale".

Article publié dans Inter-Peuples n°269, octobre 2018

Rencontres / débats

AgendaTous les événements