15e Sciences en Bobines (2019)

Publié le :
  • Projection-débat

    Film de Vincent Perazio, 2016, 52 min. Parmi tous les déchets plastiques déversés dans les mers, les scientifiques n’en retrouvent que 1 %. Où est passée l’immensité restante ? Enquête sur une pollution toxique devenue invisible.
    Le plastique serait-il en train de modifier l’écosystème marin sans que l’on en mesure encore toutes les conséquences ? Désormais partie intégrante des océans, au même titre que les algues ou le plancton, les déchets plastiques sont omniprésents, de l’Arctique à l’Antarctique en passant par les mers tropicales.
    Plusieurs études s’accordent pour affirmer que près de 50 milliards de morceaux de plastique polluent les océans. Mais là est le mystère : l’immense majorité (99 % !) de ces déchets ont disparu. Où sont-ils passés ? Sont-ils ingérés par les organismes marins ? Des scientifiques du monde entier – océanographes, spécialistes de l’environnement, microbiologistes… – enquêtent aujourd’hui sur ce plastique devenu invisible.

    Débat avec la participation de Jacqueline Collard (Présidente de l’association Santé Environnement Auvergne Rhône-Alpes - SERA).

    En partenariat avec 4D Isère, les amis du Monde Diplomatique et Alternatiba Grenoble

    Grenoble, Maison des Associations
    6, rue Berthe de Boissieux

  • Projection-débat

    Une série de 5 épisodes de Craig Mazin, 2019, 58 min.
    26 avril 1986, l’histoire vraie de la pire catastrophe causée par l’homme et de ceux qui ont sacrifié leur vie pour sauver l’Europe du drame. L’explosion d’un réacteur à la centrale nucléaire de Chernobyl, en Ukraine, a de terribles conséquences aussi bien sur le personnel de l’usine, que sur les équipes de secours, la population et l’environnement.
    Par son efficacité, cette œuvre efface la ligne de démarcation entre vérité et mensonge. Car la qualité de la réalisation lui confère l’autorité de faire admettre comme véridiques toute sorte de faits alternatifs et d’erreurs, certaines à prétention pédagogique. La vérité est inattendue, complexe : elle surprendrait, elle fatiguerait, elle décevrait, elle ennuierait. Chernobyl efface Tchernobyl.
    Il est proposé un montage divisé en trois parties composées d’extraits de la mini-série. Un échange entre Yves Lenoir et l’assistance aura lieu après la projection de chaque partie. Les fils conducteurs de chaque partie sont :

    • falsification du contexte politique et des décisions gouvernementales ;
    • une chronologie fantaisiste ;
    • contre-sens et inepties scientifiques.

    Débat avec la participation de Yves Lenoir (président de l’association Enfants de Tchernobyl Belarus, auteur de La Comédie Atomique, La Découverte, 2016, et avec le réalisateur Marc Petitjean, du film Tchernobyl, le monde d’après, ETB, 2018.

    Grenoble, Maison des Associations
    6, rue Berthe de Boissieux

  • Projection-débat

    Un film d’Arthur Rifflet, 2018, 52 min. Sous la pression du réchauffement climatique, la géo-ingénierie, la modification à grande échelle du climat de la terre, n’est plus de la science-fiction. Capter le CO2 présent dans l’atmosphère grâce à des forêts d’arbres artificiels, refléter la lumière du soleil en créant un bouclier dans la mésosphère… Des scientifiques testent de nouvelles technologies qui selon eux seront capables de limiter les effets du réchauffement, voire de refroidir la planète.
    "Thermostat climatique" est un film scientifique qui explore certaines de ces hypothèses scientifiques envisagées pour remédier au réchauffement de la terre. Il s’interroge sur la place que certaines technologies d’ingénierie climatique pourraient prendre dans notre monde… On parle là du futur très proche de la Terre.

    Débat avec la participation de Joël Savarino (CNRS expert en géo-ingénierie) et de Béatrice Janiaud (Sciences Citoyennes).

    En partenariat avec 4D Isère, les amis du Monde Diplomatique et Alternatiba Grenoble

    Grenoble, Maison des Associations
    6, rue Berthe de Boissieux

"Les savoirs scientifiques et techniques ne sont pas neutres. Ils sont construits par les hommes et les femmes et sont soumis, comme toute création humaine, à des enjeux politiques, économiques et sociaux. Ainsi, ceux qui affirment que les sciences sont “naturellement” porteuses de bonheur et de progrès ne visent qu’à museler la critique et à conforter leur propre pouvoir. Les crises et les scandales sanitaires, écologiques, économiques et humanitaires qui se multiplient révèlent le visage d’une science soumise aux intérêts des lobbys industriels et financiers".

Sciences Citoyennes juge essentiel de mettre en évidence une autre approche : celle d’une recherche désireuse d’affronter les grands défis de nos sociétés, de dialoguer avec des savoirs autrefois dévalorisés, celle de citoyens qui revendiquent leur droit à participer aux choix scientifiques et technologiques qui conditionnent leur avenir.”

Reposant sur cette charte, le festival “Sciences en Bobines” propose une riche palette de films critiques et militants et des débats pour que le dialogue s’engage entre chercheurs et citoyens dans le but de privilégier le bien commun… pour des futurs meilleurs !

Pour sa 15e édition, le festival de projections-débats sur des controverses sciences et sociétés, Sciences en Bobines, organisé par Sciences Citoyennes et une quarantaine d’organisations partenaires, propose des sessions un peu partout en France, ainsi qu’au Québec.

Sciences citoyennes
https://sciencesenbobines.org/

Agenda solidaire

AgendaTous les événements