Sur l’agenda 5 octobre 2016

  • Exposition - Ausencias (absences) du photographe Gustavo Germano
    Cette exposition met un visage sur les personnes qui ont disparu à l’époque des dictatures militaires en Argentine et au Brésil, des années 1960 aux années 1980 : des hommes, des femmes, des enfants victimes de sanglantes répressions. 30 000 disparus en Argentine et parmi eux, un des frères de Gustavo Germano.
    Dans les années 2000, le photographe réalise une série de clichés sur la base de photos d’albums de famille prises trente, quarante ans plus tôt. Gustavo Germano établit un parallèle troublant en saisissant sur les mêmes lieux et avec les mêmes postures les sujets photographiés. Mais ce rapprochement entre les deux époques souligne surtout la douloureuse absence de l’être aimé. Dans ces places vides, on aperçoit ceux qui ne sont plus là.

    Partenariat Collectif Mémoire-Vérité-Justice Rhône-Alpes et Musée de la Résistance et de la déportation de l’Isère / Maison des droits de l’Homme.

    Tous les jours sauf le mardi matin de 9h (10h le samedi et le dimanche) à 18h (mardi : 13h30-18h)

    Grenoble, Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère
    14, rue Hébert

  • Table ronde / Débat : "Violence, Justice : Quelles responsabilités de tous et de chacun face à la violence ?"
    à l’invitation du Maire de Grenoble, débat animé par Claude Coutaz, conseiller municipal et avocat avec la participation de différents acteurs locaux : juge, avocat, service pénitentiaire d’insertion et de probation, témoins...

    Grenoble, Mairie - Hall d’honneur
    11, boulevard Jean Pain

  • Projection en avant-première de "Qu’est-ce qu’on attend ?" de Marie-Monique Robin et débat avec la participation de Jacqueline Collard (Association SERA) et de Jean-Claude Mensch (maire d’Ungersheim)

    "Qu’est ce qu’on attend ?" raconte comment une petite ville d’Alsace de 2 200 habitants s’est lancée dans la démarche de transition vers l’après-pétrole en décidant de réduire son empreinte écologique.
    À l’initiative de la municipalité, Ungersheim a lancé en 2009 un programme de démocratie participative, baptisé "21 actions pour le 21e siècle" qui englobe tous les aspects de la vie quotidienne : l’alimentation, l’énergie, les transports, l’habitat, l’argent, le travail et l’école. "L’autonomie" est le maître mot du programme qui vise à relocaliser la production alimentaire pour réduire la dépendance au pétrole, à promouvoir la sobriété énergétique et le développement des énergies renouvelables, et à soutenir l’économie locale grâce à une monnaie complémentaire (le radis).
    En 2015, toutes les actions du programme de transition avaient été accomplies, sauf une : l’installation d’une épicerie coopérative, prévue pour 2016. Le résultat est d’ores et déjà spectaculaire : depuis 2005, la commune n’a pas augmenté ses impôts locaux, elle a économisé 120 000 euros en frais de fonctionnement et réduit ses émissions de gaz à effet de serre de 600 tonnes par an et elle a créé une centaine d’emplois.
    Qu’est ce qu’on attend ?

    Session organisée en partenariat avec Entropie dans le cadre d’un croisement entre le festival "Vivre l’utopie" et le festival "Sciences en Bobines".

    Grenoble, Maison des Associations
    6, rue Berthe de Boissieux

AgendaTous les événements

octobre 2016 :

septembre 2016 | novembre 2016

octobre 2016 :

Rien pour ce mois

septembre 2016 | novembre 2016